L’interaction par l’Arduino

 

L’oeuvre interroge l’accessibilité à l’information, mais aussi les notions de visibilité et de lisibilité en faisant passer un message.

« Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont, nous les voyons telles que nous sommes. »
Extrait du Talmud.

Ce message est scindé en deux parties: la première est typographique,
tandis que la seconde, retranscrite en braille vient s’y superposer.
Le message est donc visible mais non-lisible.

En tant que personne voyante, le spectateur déchiffre dans un premier temps l’affiche afin d’en découvrir le sens,
puis en saisit l’objectif par une approche digitale pour en comprendre la totalité.
La lecture, tout autant que la compréhension du braille serait alors possible par sa transcription sonore, par le biais de l’Arduino.

Le but de cette affiche est de créer une passerelle entre les voyants et les non voyants.

 

 

 

Description

 

L’oeuvre est constituée d’une feuille de rhodoïd thermoformée avec le braille, de l’affiche typographique,
et d’une feuille composée de bandes d’encre conductrice, peintes à l’endroit où s’alignent les lignes de braille.

Chaque bande est reliée à une entrée distincte de la carte Arduino par une pince crocodile
dont l’embout a été caché afin de mettre en valeur l’affiche et n’avoir que des fils qui s’en échappent.

Le contact physique du spectateur avec l’encre conductrice se fait par le toucher du Rhodoïd.